Allez au contenu, Allez à la navigation, Allez à la recherche, Changer de langue

histoire patrimoine numérisé

mardi 26 février 2013 - Numérisation des Manuscrits

La bibliothèque intercommunale de Verdun conserve un fonds patrimonial riche de près de 40 000 volumes anciens, rares et précieux, dont un fonds unique de manuscrits médiévaux et musicaux.

En 2009 la Communauté de Communes de Verdun entreprend un programme de numérisation de fonds anciens écrits et documentaires de sa bibliothèque d’étude. Grâce aux techniques de numérisation, les manuscrits sélectionnés pourront être explorés dans tous leurs détails par le grand public et les chercheurs. Ce projet permettra le partage d’un patrimoine témoignant de la place de Verdun dans l’histoire intellectuelle européenne mais aussi le développement des actions de recherche susceptibles de renforcer l’attractivité culturelle et  touristique de la Communauté de Communes de Verdun. 

Au printemps 2009, trois manuscrits anciens (1302 – 1304) : Le Bréviaire (Ms 107) et Le Missel (Ms 98) de Renaud de Bar, ainsi que Le Missel de Nicolas Gobert (Ms 99), témoins exceptionnels de la place de la Lorraine dans l’histoire du livre et la création artistique, ont été numérisés. Ces derniers ont été mis en ligne en 2010. Le coût global de numérisation, pris en charge dans sa totalité par la DRAC,  s’élevait à 18 128€.

En 2010 la Communauté de Communes de Verdun envisage la numérisation de fonds manuscrits médiévaux et musicaux ainsi que les manuscrits carolingiens et ceux de l’époque de Richard de Saint-Vanne. Ce fonds de manuscrits musicaux est le premier fonds musicaux français par l’importance du nombre des manuscrits concernés mais aussi par l’ampleur de la période historique couverte. En effet la bibliothèque intercommunale de Verdun est la seule en France a avoir conservé in situ depuis le IXème siècle jusqu’au XVIIIème les manuscrits des abbayes de Verdun et principalement celle de Saint-Vanne, offrant ainsi un fonds cohérent et représentatif des bibliothèques ecclésiastiques pendant tout le moyen-âge jusqu’à la période moderne incluse. Durant les années 2010-2011 le travail de numérisation s’est porté sur deux ensembles de volumes : 45 manuscrits musicaux et 16 manuscrits des IXème, Xème et XIème siècles susceptible d’en éclairer le contexte. 

En chiffres
18 881 : Nombre de clichés qui ont été pris durant les 3 mois de numérisation des 61 manuscrits.